(2/2) La livraison de vos colis se fera désormais par drone

 
Capture+d%E2%80%99e%CC%81cran+2019-07-12+a%CC%80+12.01.48.jpg

“L’idée du drone au service du commerce et de la livraison ne plaît pas aux septiques.”

Pour eux, cela n’arrivera « Jamais » et ils rejettent catégoriquement l’idée que cela puisse arriver un jour. Il est vrai qu’en Europe, et notamment en France les choses sont un peu compliquées à ce niveau. Remettre en cause l’intégralité du sujet en y voyant uniquement des coûts de communication ou de marketing revient à fermer les yeux sur les capacités technologiques dont nous sommes aujourd’hui capables. Croire que cela arrive à votre balcon demain matin après avoir lu cet article, serait un manque de crédulité, au même titre que de ne pas accepter que la technologie et le drone vont évoluer au point de fournir de nouveaux services.

Combien de temps faudra-t-il à la manne commerciale pour y parvenir ?

Nous allons voir ici que la réalité dépasse la fiction et le scepticisme. La France est pour de nombreux Français ce vieux pays ou rien ne se passe, à la traine, toujours en retard qui ne prend jamais de décisions et qui reste « suiveur ». C’est une image très faussée et réductrice. Bien que ce ne soit pas le pays de la “facilité”, La France est un pôle technologique majeur et forme parmi les meilleurs ingénieurs au monde. Quand on parle de drone, le second mondial est le Français Parrot.

Alors la livraison par drone arrivera-t-elle en France ?

Quand on se pose cette question, tout dépend de qui l’on parle, c’est tout bonnement impossible que cela concerne 100% de la population. Mais que cela en concerne 0% n’est pas plus vrai. La livraison commerciale par drone pour les zones les plus isolées est déjà en place, et même si ça reste en marge, cela montre bien que le pays n’est pas totalement absent. Bien au contraire, ce n’est pas parce que vous n’en avez pas entendu parler, que cela n’existe pas.

 
 

Dpd, filiale du groupe La Poste

 
 

Livrer des zones isolé

Pour la Poste, « C'est une solution pour les zones de montagne, les zones de campagne isolées, même s'il existera peut-être aussi des routes de livraison par drone survolant des fleuves, ou reliant deux usines. »

Le bilan reste modeste mais il s'agit désormais d'une ligne commerciale et non plus d'une expérimentation. « Cela a permis de continuer à optimiser l'ensemble des systèmes de livraison par drone », explique La Poste.

Le premier à obtenir une licence

Pour livrer une pépinière d’entreprises, la société DPDgroup relie par drone Saint-Maximin-La-Sainte Beaume à Pourrières. Après deux ans de tests, La Poste a obtenu auprès de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), l'autorisation d'utiliser ce mode de livraison. Il s'agit d'un projet datant de juin 2014 entre DPDgroup et Atechsys une PME Varoise.

Un terminal de livraison a été installé afin de sécuriser les phases de chargement et de déchargement des colis, mais aussi le décollage et l’atterrissage. Le drone est équipé d’un parachute, avec une détection des anomalies en vol et un déclenchement automatiquement en cas de chute.

Une première mondial

Et oui c’est en France que la première licence commerciale a été délivrée. Même si elle a été délivrée pour un usage très limité et pour une entreprise, elle a bel et bien été délivrée. Le drone peut voler 20 km et transporter jusqu'à 3 kg. Sa vitesse moyenne atteint les 30km/h. Après plus de 600 heures de vol, le record de l'appareil est actuellement de 14 km pour un colis de 1,5kg.

 

DHL, UPS & RAKUTEN

 
 

La marche est lancé

L’ensemble des acteurs de la livraison tente de boucler leur phase de teste. “ Nous sommes dans une phase de transition” Celui qui innove et qui trouve les bons partenaires aujourd’hui pourrait bien être leader demain.” Tous les acteurs de la livraison ont mis le pied dans le drone et ont lancé des tests grandeur nature il y a déjà 4 ou 5 ans. Aujourd’hui on voit fleurir les premières lignes commerciales un peu partout dans le monde, on parle de teste, mais en fait se sont plus des phases de lancement. Les entreprises avancent lentement car les autorisations délivrées concernent encore des zones périurbaines et limitées. L’objectif : incidents zero, et résultats maximums pour obtenir de nouvelles autorisations.

 

Des médicaments, des défibrillateurs, des organes ou encore des poches de sang

UPS lance un nouveau programme logistique révolutionnaire utilisant des drones sans équipage pour acheminer des échantillons médicaux dans un hôpital de Caroline du Nord. Il s’agit de la première utilisation d’un drone sanctionnée par la FAA pour les vols commerciaux courants transportant des produits dans le cadre d’un accord de livraison contractuel. Le programme pilote a lieu à l'hôpital WakeMed de Raleigh, en Caroline du Nord, sous la supervision de la FAA et du département des transports de la Caroline du Nord. Travaillant avec Matternet, une société californienne de drones, les drones opèrent plusieurs fois par jour entre un bâtiment médical situé en périphérie du campus de WakeMed et le principal laboratoire de pathologie de l'hôpital. Le projet fait partie du programme pilote d’intégration de systèmes d’avions sans pilote (FAI) de la FAA. L’IPP a pour objectif de tester les applications pratiques des drones en établissant un partenariat entre les gouvernements locaux et des sociétés du secteur privé afin d’apprendre comment la technologie des drones peut être intégrée de manière sûre et utile aux activités quotidiennes. Le programme est géré par le groupe de technologie de pointe UPS. Bala Ganesh, qui dirige le groupe, a déclaré que les drones constituaient une partie importante des efforts de transformation d'UPS. «Ce que vous voyez, c'est une transformation en action. Cela se jouera au cours des quatre ou cinq prochaines années, mais c'est aujourd'hui la première étape de ce voyage », a déclaré Ganesh. Le drone M2 peut transporter une charge utile de cinq livres sur une distance maximale de 12,5 milles, à une vitesse supérieure à 40 milles à l'heure. Le service initial comprend de courts sauts pour le transfert des échantillons de sang entre les bâtiments de WakeMed, mais même cette courte distance peut avoir un impact significatif. Le service évite les retards sur la route et réduit le temps de transit, qui peut varier de quelques heures contrairement au drone. Au fur et à mesure de l'avancement du projet, des drones relieront l'hôpital à des installations médicales satellites situées à des kilomètres. UPS utilisera ce qu'il a appris chez WakeMed pour identifier les opportunités de services de drones dans un plus grand nombre d'hôpitaux américains et potentiellement d'autres segments spécialisés. «Cela permettra à UPS et à Matternet de servir plus efficacement le secteur des sciences de la vie à mesure que la logistique évoluera», a déclaré Chris Cassidy, président d'UPS Global Healthcare et de Life Science Logistics. «La logistique des soins de santé est un axe stratégique pour UPS et nous développons des solutions innovantes qui nous positionnent en tant que fournisseur logistique de choix.» Dr Stuart Ginn, directeur de WakeMed Innovations, a déclaré qu'il était enthousiasmé par le programme de drones, car il a le potentiel de changer la façon dont l'hôpital fournit des soins aux patients. Il a ajouté que la participation d'UPS avait été essentielle. «Quand une entreprise comme UPS se présente et manifeste son intérêt, elle légitime l’ensemble du secteur et accélère l’ensemble du secteur», a-t-il déclaré.

 
raw.jpeg
 

Rétablir l’accès aux soins au Ghana

Le Ghana veut développer "le plus grand service de livraison par drone au monde", selon l'expression de son président Nana Akufo-Addo. Inauguré mercredi 24 avril en grande pompe par le président, le service de livraison par drone permet d'atteindre les régions les plus reculées du pays, pour pallier aux problèmes d'accès aux soins, et particulièrement d'accès aux médicaments.

 

Rakuten

 

JD.com et Rakuten ont annoncé ce jeudi 21 février 2019 la signature d’un accord qui permettra au groupe japonais de proposer la livraison par drone et robot autonome en s’appuyant sur la technologie développée par l’e-commerçant chinois.

 

De nouvelles alliances

Entre les deux géants que sont JD.com et Rakuten, la livraison par drone semble visiblement accélérer. Un accord qui prévoit l’utilisation des drones pour la livraison de colis au Japon. Basé à Tokyo, Rakuten va ainsi profiter de l’expertise de JD.com dans le développement des drones et des robots autonomes. "Nous sommes ravis de commencer cette collaboration avec JD.com, qui possède le réseau de distribution le plus en avancé de Chine, ainsi qu'une expérience et un savoir-faire en matière de livraison par drones et d'UGV", a déclaré Koji Ando, Managing Executive Officer chez Rakuten.

Une levée de 2,5 milliards de dollars

en février 2018 pour développer sa logistique et notamment la livraison par drones. Le groupe a alors lancé la première ligne commerciale de livraison de produits par drones dans la province rurale chinoise de Shaanxi.

Une équipe de 200 chercheurs

travaillent depuis 2015 sur ce projet dans les équipes de la compagnie. Ils ont conçu 7 drones différents, capables de transporter des produits plus ou moins lourds (jusqu'à 30 kilogrammes sur 30 kilomètres pour les plus gros). Aujourd'hui, 40 appareils sans pilote de l'e-commerçant délivrent des produits par la voie des airs dans une centaine de villages inaccessibles par la route, perchés sur les montagnes des deux provinces chinoises de Shaanxi et Jiangsui.

Rakuten compte sur les JO de Tokyo en 2020 pour montrer l'étendu de son savoir faire.

soraraku-drone-img-a.jpg
 

DHL

 

Le 16 mai 2019, le géant du courrier express international DHL-Sinotrans a annoncé un partenariat stratégique avec EHang afin de lancer conjointement une solution de livraison de drones entièrement automatisée et intelligente ainsi que son premier itinéraire de vol approuvé dans les zones urbaines de la Chine.

 

Le géant allemand de la livraison enchaine les expérimentations grandeur nature. Après avoir réalisé des essais sur une île de la Mer du Nord et en Afrique de l’Est, DHL Express débarque dans une zone industrielle chinoise en s’associant avec EHang, une start-up chinoise, qui s’est spécialisée dans le développement de véhicules aériens autonomes. Les deux partenaires ont pour ambition de mettre en place un service de livraison par drone pour desservir une zone industrielle dans la province du Guangdong.

 

Des drones pour livrer les clients en zone reculées ?

Après l’américain Amazon qui avait créé le buzz en présentant son système de livraison par drone « Amazon Prime Air » c’est DHL qui vient, cette fois, conforter l’idée que ce futur nouveau mode de livraison entre dans le domaine du possible et non plus de la science-fiction.

Des livraisons de médicaments par drone en Afrique

Durant six mois, DHL a livré des médicaments par drone sur une île du lac Victoria au coeur de l'Afrique. Mettant en moyenne 40 minutes pour parcourir les 60 km reliant le continent à l’île.

Le test a été mené conjointement par le coursier international DHL et l'agence de coopération internationale allemande et le fabricant de drones Wingcopter.

Un drone qui peut voler jusqu'à 130 km/h

L’accès aux soin des 400.000 habitants de l'île est extrêmement limité par le manque d’infrastructures pour le transport.

 

Le drone va révolutionner toute une industrie

En quelques années seulement le drone a infiltré un nombre incalculable de secteurs d’activité et ce malgré les législations restrictives de certains pays. L’innovation n’attend pas, elle avance à pas de géants sans se poser de questions. Elle est le fruit de recherches, de travaux et d’innovations.

Qui aurait parié sur le drone de loisir il y a 10 ou 15 ans ? Qui aurait cru qu’il serait possible d’acheter un drone à la Fnac pour allez le faire voler quelques minutes plus tard ? Qui aurait parié sur le développement de l’activité professionnelle de pilotes de drone ? Du développement dans le secteur de l’agriculture ou encore de la livraison ?

Depuis la seconde guerre mondial nous avons développé nos moyens de transports par voie terrestre. L’innovation du drone, et de nouvelles technologies telles que l’Hyperloop sont en phases de déploiement. Ce qui paraît impossible aujourd’hui sera quelque chose de commun dans 10 ans. Nous sommes au début de cette industrie, mais les avancées se font si vite que demain le monde en sera changé. Il faudra encore 10 à 15 ans pour que le drone ait un impact majeur sur le monde. Pensez à votre téléphone portable, à sa fulgurante ascension en l’espace 15 ans. Le drone va s’implanter dans le transport de la marchandise à petite et grande échelle, il va également révolutionner le monde du transport de personnes. Un secteur qui cherche lui aussi à évoluer.

Dans le prochain article nous parlerons de taxis. Et oui, il se posera sur votre balcon dès Samedi prochain. Alors ne le ratez pas !

 
 

Vous avez aimé cet article ? Visitez le blog et découvrez de nombreux articles qui pourraient vous plaire. Voir les autres articles