Débuter en tant que pilote de drone professionnel

 
 
 

Vous souhaitez réaliser des missions en tant que pilote de drone professionnel ? Plusieurs choses sont à savoir avant de pouvoir se lancer.

Voici nos conseils pour débuter et réaliser vos missions en toute sérénité et en conformité avec la réglementation.

Tout d’abord il faut pouvoir réaliser des missions de caractéristiques S1 à S4 selon les besoins.

Par exemple, si vous souhaitez pouvoir voler en agglomération ou en zone peuplée, il faut obligatoirement pouvoir réaliser des vols de type S3. Cela signifie donc réaliser des démarches administratives nécessitant de prouver vos capacités de pilote de drone professionnel.

 
 
 
 

Comment obtenir mes premières missions ?

Maintenant que vous êtes formé et certifié en toute légalité, vous pouvez commencer à réaliser vos premières missions en tant que pilote de drone professionnel.

Ce n’est pas toujours évident de débuter en tant que pilote. Néanmoins, des solutions existent pour faciliter cette étape.

Notre premier conseil : entrainez-vous !

Il n’y a pas de secret, selon la qualité de prestation que vous pourrez délivrer, vous allez construire votre réputation. Pratiquez !

Autre conseil sur la qualité de votre rendu visuel :

  1. Préparer son plan de vol et savoir quel plan l’on souhaite obtenir avant réaliser la prise de vue. Un vol de repérage aide toujours.

  2. Garder la même trajectoire et vitesse de vol : pour un angle de camera et une image fluide ; limiter la vitesse et les changement de trajectoire.

  3. Recadrer ses videos pour dissimuler les hélices qui pourraient apparaitre à l’image.

  4. Filmer en paramètre couleur D-log pour un travail de l’image facilité.

  5. Le choix de musique est primordial : restez sobre !

Différentes étapes nécessitant quelques démarches doivent être réalisées. En voici la liste avec quelques notes :

  • Brevet de télépilote (coût d’environ 3.500€)

    • Incluant le Certificat Théorique ULM (environ 1.000€)

    • la Formation de télépilote (2.000 / 2500€)

  • Achat de matériel (environ 6.000€)

    • Drone professionnel

    • Accessoires (batteries, filtres, valises)

    • Kit parachute

  • Écoles de pilote de drone

    • Bien se renseigner sur le sérieux de la formation avant de s’engager

  • Se renseigner et se préparer en amont

    • Quizz et formations en ligne

  • S’enregistrer auprès de la DGAC et leur transmettre :

    • votre Certificat théorique de pilote ULM

    • votre Attestation de formation de pilote

    • Votre DNC (Déclaration de Niveau de Compétence)

  • Obtention de votre numéro d’exploitant de pilote de drone

  • Souscrire à une assurance

 
 

Lorsque vous aurez amélioré vos compétences de pilote et que vous aurez accumulé un certain nombre d’heures de vol à votre actif : allez plus loin.

En effet, des missions bien spécifiques et nouvelles apparaissent de plus en plus régulièrement. Ces missions demandes des nouvelles compétences particulières pour les pilotes. Alors dès que vous vous en sentez capable, spécialisez-vous, n’hésitez-plus !

 
 
 
 
antoine le padan